MON PROCESS CRÉATIF

🖥MYWORK

La réinterprétation de certains oeuvres, mouvements stylistiques, ou détails du patrimoine artistique me donne un large champ d’action, un sentiment de connexion au passé et la satisfaction de la création de quelque chose de nouveau à partir de l'ancien. 
Je passe beaucoup de temps de recherche évidemment sur Pinterest et Instagram, mais je trouve vraiment ma matière dans les collections inépuisables disponibles sur le net. 
Je suis une visiteuse assidue du NY Library, du site Heritage Aunction et de tous les sites et archives des musées. 
 Je me renseigne également sur l’artiste, et là c’est toute une vie, une œuvre qui s’ouvre à moi ! le champ est infini !! 
 Je cherche les œuvres dans la meilleure résolution disponible, mais j’ai un logiciel qui améliore de façon très satisfaisante les images de qualité médiocre. 
 Pour cette collection consacrée aux peintres japonais de l'Ukyo-e, c’est Stéphane Dehaumont, mon binôme à l’atelier et dans la vie, qui a redessiné les estampes de Hokusai, Harunobu et Utagawa Kuniyoshi de manière fidèle, afin d’avoir un trait lisible et de bonne qualité sans trahir la patte originale et singulière de l’artiste. 
 Les dessins sont ensuite vectorisés, afin de pouvoir être éventuellement imprimés sur des grands formats. 
Là viens ma phase réellement créative, et je m’amuse avec ces dessins, je les insère dans des compositions dynamiques, en rajoutant des titres, des textes ou des poèmes, des symboles en relation avec le sujet de la composition. 
 Les dessins du projet Hokusai se sont très bien prêtés à l’exercice de la « chinoiserie » et ont permis une parfaite toile de Jouy dans les règles de l’art. 

Article précédent Article suivant


  • lzaEkUKIjdu le

    XIwMRAlrezyWpt


Laissez un commentaire