L'ESTAMPE JAPONAISE

♥️ARTISTIC♥️

Au début du XVIIe siècle on assiste au Japon à une renaissance de la gravure sur bois jusqu’alors centrée sur les images religieuses (Ofuda). Le mouvement Ukiyo-e, « Images du Monde Flottant », se caractérise par le développement, inédit, de la peinture de genre sur des supports variés : paravents, rouleaux et calendriers. Des couleurs contrastées, une exubérance des attitudes et des expressions, un essai de transcription des matières caractérisent son style.

Le développement de cette peinture de genre accompagne l’essor économique d’Edo, capitale depuis 1603. Elle donne naissance à des feuilles d’estampes (ichimai-e) dont les sujets privilégient le portrait – héros légendaires, acteurs ou belles femmes -, les scènes de genre et l’illustration de romans historiques classiques ou contemporains. À Edo, l’essor du livre imprimé illustré (ehon) accompagne celui d’une littérature populaire : recueils poétiques, romans ou guides. La technique retenue est alors celle de l’impression monochrome à l’encre de Chine (sumizuri-e).Les premiers artistes de l’estampe à user de la couleur sont, au XVIIe siècle, Hishikawa Moronobu, fondateur du genre, et Nishikawa Sukenobu. Ils sont suivis au début du XVIIIe siècle, des peintres de l’école Kaigetsudô, dont l’atelier est situé près de la porte de Yoshiwara, quartier des plaisirs à Edo.

Qu’est-ce qu’une estampe ?Une estampe est un dessin d’imprimerie, réalisé à partir d’un dessin, qu’un graveur reproduit dans plusieurs planches de bois. Une feuille blanche et humide est disposée sur la planche de bois préalablement colorée d’une seule teinte, puis l’imprimeur exerce une forte pression sur la feuille à l’aide d’un baren (tampon). Il reproduit ce geste sur plusieurs planches jusqu’à ce que son dessin soit coloré selon le souhait de l’artiste.

L’estampe japonaise est un travail d’équipe, le dessinateur (eshi) fournit son modèle au graveur (horishi) qui transpose l’œuvre sur bois et la donne à l’imprimeur (surishi). De l’habileté technique de ces trois intermédiaires dépend la qualité de l’œuvre finale, faite pour être vendue à un public le plus large possible.  


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire